La méthode d’apprentissage de l’anglais en dormant : mythe ou réalité ?

La méthode d’apprentissage de l’anglais en dormant : mythe ou réalité ?

La méthode d’apprentissage de l’anglais en dormant : mythe ou réalité ?

Introduction

L’anglais est une langue qui est très importante de nos jours et qui est utilisée dans de nombreux domaines tels que l’industrie du tourisme, les affaires internationales ou encore la diplomatie. Ainsi, de nombreuses personnes cherchent à apprendre cette langue. Mais est-il possible d’apprendre l’anglais en dormant ?

Le principe de l’apprentissage en dormant

Le principe de l’apprentissage en dormant repose sur l’idée que le cerveau continue à traiter de l’information pendant le sommeil. Ainsi, selon cette méthode, il serait possible d’apprendre une langue en écoutant des enregistrements en anglais pendant le sommeil.

Les études scientifiques sur l’apprentissage en dormant

Plusieurs études scientifiques ont été menées sur l’apprentissage en dormant. Une étude menée en 2012 par des chercheurs de l’Université de Zurich en Suisse a montré que l’apprentissage en dormant pouvait réellement améliorer la mémoire. Cependant, cette étude portait sur l’apprentissage de tâches non verbales et il est donc difficile de savoir si ces résultats s’appliquent également à l’apprentissage de langues.

Une autre étude menée en 2016 par des chercheurs de la Northwestern University aux États-Unis a montré que l’apprentissage en dormant pouvait améliorer la compréhension de la grammaire et de la prononciation de l’anglais chez des participants qui écoutaient des enregistrements pendant leur sommeil. Cependant, cette étude n’a été menée que sur un petit échantillon de participants et il est donc difficile de généraliser ces résultats.

Les limites de l’apprentissage en dormant

Malgré les résultats encourageants de certaines études, il est important de noter que l’apprentissage en dormant présente certaines limites. Tout d’abord, il est difficile de s’assurer que les enregistrements écoutés pendant le sommeil sont bien traités par le cerveau et que l’apprentissage est efficace. Ensuite, l’apprentissage en dormant ne permet pas d’interagir avec d’autres personnes, ce qui peut être un frein pour progresser dans la pratique orale de la langue. Enfin, il est important de noter que l’apprentissage en dormant ne peut pas remplacer une pratique régulière et active de la langue.

Les alternatives à l’apprentissage en dormant

Si l’apprentissage en dormant est une méthode qui peut sembler alléchante, il existe également de nombreuses alternatives pour apprendre l’anglais. Par exemple, il est possible de suivre des cours en ligne, d’utiliser des applications mobiles pour s’entraîner à la grammaire et au vocabulaire, ou encore de regarder des films et des séries en anglais. Une pratique régulière de la langue, que ce soit en échangeant avec des locuteurs natifs ou en pratiquant seul, est également essentielle pour progresser efficacement dans l’apprentissage de l’anglais.

Conclusion

En conclusion, l’apprentissage en dormant est une méthode qui peut sembler alléchante, mais qui présente également certaines limites. Si certaines études scientifiques ont montré que cette méthode pouvait améliorer l’apprentissage de la langue, il est important de noter que la pratique régulière et active de la langue reste essentielle pour progresser efficacement. De nombreuses alternatives existent pour apprendre l’anglais, et chacun doit trouver la méthode qui lui convient le mieux.

Duolingo est une application mobile pour apprendre l’anglais de manière ludique et efficace. Il s’agit d’une alternative intéressante pour ceux qui cherchent à apprendre l’anglais de manière autonome.

BJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *